Les étapes de la restauration de meuble

La restauration et le vernissage au tampon exigent de nombreuses étapes que nous allons détailler à travers l’exemple d’un secrétaire empire. Nos méthodes permettent de respecter l’authenticité du meuble et de lui redonner vie. Compte tenu de son mauvais état, un diagnostique est nécessaire: l’abattant et les côtés sont fissurés,  il manque du placage à de multiples endroits…

– Démontage Complet –

Tout d’abord les tiroirs, l’abattant et le caisson sont dégagés. Les ornements et serrures déposés. A l’aide d’une seringue remplie d’alcool, nous injectons le produit dans les plinthes, pieds et assemblages, afin de désolidariser l’ensemble. Chaque pièce est soigneusement référencée en prévision du remontage.

– Restauration du placage –

banniere2

Nous décollons le placage d’acajou de l’abattant, avec un procédé qui nous est propre (tel une fresque que l’on dépose). Celui-ci est long et difficile mais il nous permet d’atteindre le support à consolider. L’âme de l’abattant en sapin laisse apparaître une fente que nous allons combler à l’aide d’une lame de bois (flipot). Après l’avoir collée et serrée pendant 8 heures, elle sera rabotée. Le placage sera alors jointé avec du papier gommé et fixé à nouveau à l’aide de colle de poisson. Il sera placé sous presse pendant plusieurs jours.

– Démontage des côtés –

banniere3

Après avoir bien fixé les côtés sur l’établi, nous décollons les traverses latérales à l’aide d’alcool. Une fois le panneau massif enlevé, nous pouvons le recoller dans toute sa longueur avec la colle chaude (os et nerfs) et le serrer. Après séchage, il nous suffira d’enlever la fine couche de vernis noir, de reboucher les trous et imperfections, puis de poncer.

– Vernissage au tampon –

banniere4

Le remplissage consiste a obtenir un fond lisse et poli. Pour cela nous bouchons les pores du bois, à l’aide d’un tampon imbibé d’alcool et de poudre de pierre ponce saupoudrée à la surface.

Le vernissage apporte la protection du bois et lui redonne sa couleur. Nous utilisons à nouveau un tampon (toile de lin et laine) imbibé de vernis gomme-laque et alcool à 95°. Par une suite de mouvements souples à la surface du bois nous déposons un peu le vernis que nous allons faire monter petit à petit, celui-ci apportera profondeur et transparence.

Le maquillage masque les imperfections.

L’éclaircissage  efface les traces du tampon. On utilise alors de la mèche dans une toile plus fine. Une main légère est nécessaire.

Des temps de repos sont nécessaires entre chaque opération, c’est pourquoi nous demandons 1 mois de délai pour vernir un meuble. Une fois terminé sa durée de vie est de 20 à 30 ans ou plus s’il est bien entretenu. Notre meuble peut être enfin remonté.

Photos extraites du magazine Antiquités-Brocante juillet-août 2004

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s